Dans un temple perdu sur une

île lointaine...

Ting-Cha quitte à regret monsieur Gong, son

père, et s'en va seule recevoir l'enseignement

d’une vieille dame savante.

Au fil du temps, elle va grandir et apprendre

à vivre en harmonie avec la nature.

Elle saura alors comment raviver l'âme d'un

village grâce à des instruments et des chansons

magiques : la danse des abeilles radieuses ou

la chanson du ruisseau moussu...

A la recherche du bonheur, ce conte d'Extrême-

Orient est accompagné de chansons et

d'instruments de musique asiatique traditionnels,

tels que l'Isarn, le gubal, le dhol, les tambours

nagara et bien d'autres instruments atypiques